Sylvain Caruana

Sylvain Caruana

Sylvain Caruana est Maître de conférences en psychologie sociale à l’université de Reims Champagne-Ardenne, affilié au laboratoire Cognition Santé Société (C2S, EA 6291). Ses travaux de recherche portent sur le jugement social (jugement de soi, d'autrui), les processus de jugement (justification des inégalités, rapports de pouvoir, perceptions et décisions de justice) et la motivation dans les contextes éducatifs ou professionnels.

Il est actuellement Webmaster de la revue In-Mind FR.

Djouaria Ghilani

Djouaria Ghilani

Djouaria GHILANI a obtenu en 2019 son doctorat en psychologie sociale à l’Université libre de Bruxelles (Belgique). Ses travaux de thèse portaient sur la manière dont le passé influence nos jugements et prises de décision politiques, en particulier via l’utilisation d’analogies historiques (c.à.d. des comparaisons entre une situation actuelle et un événement passé). Elle se considère aujourd’hui principalement comme data analyst et s’intéresse à tout ce qui touche au traitement, à la visualisation et à l’exploitation (automatisée ou non) des données qui nous entourent. Par ailleurs passionnée par la médiation scientifique, elle aime découvrir de nouvelles manières de susciter un dialogue ouvert, transparent et accessible entre le monde de la recherche scientifique et des publics divers.

Elle est actuellement directrice adjointe de la revue.

Eve Legrand

Eve Legrand

Eve Legrand est post-doctorante en tant que chargée de recherche à l’Université Gustave Eiffel de Versailles Satory (laboratoire LaPEA, IFSTTAR). Elle étudie le lien entre intention et comportement et s’intéresse plus particulièrement à l’initiation et au maintien du changement comportemental volontaire.

Elle est actuellement co-responsable du comité de traduction.

Haifat Maoulida

Haifat Maoulida

Haïfat Maoulida est doctorante en psychologie sociale à l'Université de Paris 8 au sein du LAPPS (Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale). Ses travaux portent sur l'impact des souvenirs passés des groupes sur leurs perceptions, attitudes et comportements à l'égard des membres de leur propre groupe (par exemple, perception des compétences ou de la chaleur de son groupe) et des membres des autres groupes (par exemple, préjugés , discrimination, exclusion, etc.).

Elle est actuellement co-responsable du comité de traduction de la revue.

Alexandra Masciantonio

Alexandra Masciantonio

Alexandra Masciantonio est doctorante en psychologie sociale à l’Université de Lorraine (laboratoire PErSEUs, Metz). Ses travaux, inscrits dans une approche comparative, questionnent la coexistence des réseaux sociaux (e. g. motivations des utilisateurs et normes d’expression émotionnelle) ainsi que leurs impacts sur l’individu et les groupes, via leurs aspects émancipateurs (révélation de soi, action collective et cyber-féminisme) et leur lien avec le bien-être.

Elle est actuellement responsable de la communication autour de la revue In-Mind FR.

Astrid Mignon

Astrid Mignon

Astrid Mignon est Maître de conférences en psychologie sociale à l’université de Lille, affiliée au laboratoire Sciences Cognitives et Affective -SCAlab (UMR 9193) ; Vice-Présidente de l’Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale (ADRIPS). Ses recherches portent sur 1) le jugement social et 2) le changement comportemental.

Contribuer à diffuser la psychologie, et en particulier la psychologie sociale, dans la société est le fondement de son engagement dans la création et le développement de la revue francophone In-Mind.

Elle est actuellement directrice de la revue.

Quentin Dappe

Quentin Dappe

Quentin Dappe est psychologue et doctorant en psychologie sociale à l'Université de Reims Champagne-Ardenne. Travaillant principalement sur des thématiques liées au travail, il s'intéresse tout particulièrement au bien-être des salariés à travers des construits tels que la motivation ou la confiance interpersonnelle.

Il est actuellement membre du comité de traduction.

Fanny Lalot

Fanny Lalot

Dr Fanny Lalot est associée de recherche post-doctorante à l’Université du Kent au Royaume-Uni. Elle a complété sa thèse en psychologie sociale au sein des Universités de Genève et Lausanne, en Suisse. Ses centres d’intérêts de recherche se focalisent autour des thématiques d’influence sociale, changement d’attitude et de comportement, motivation et fixation de buts, comportements moraux, prosociaux et de santé, et enfin dynamiques de groupe, identité et psychologie politique.

Elle est actuellement membre du comité de traduction.

Laetitia Renier

Laetitia Renier

Dr Laetitia Renier est actuellement post-doctorante, chercheuse Senior FNS, à l’Université de Lausanne, Suisse. Son parcours éducatif et professionnel rassemble un master en neuropsychologie et développement cognitif, des expériences professionnelles en tant que psychologue et conseillère pédagogique, et enfin un doctorat en gestion réalisé à l’Université libre de Bruxelles, Belgique. Son domaine de recherche se situe à l’intersection de la psychologie sociale et du comportement organisationnel. Plus précisément, ses intérêts de recherche portent sur les interactions sociales, de l’entraînement des compétences sociales grâces aux nouvelles technologies (p.ex., réalité virtuelle) à leur conséquences au travail, sur les comportement non-verbaux, sur l’effet de différences individuelles (p.ex, traits sombres, auto-efficacité) sur la perception du soi (méta-perception, auto- et hétéro-perception), et sur l'interaction humain-machine.

Elle est actuellement membre du comité de traduction.

Jean-Bernard Andro

Jean-Bernard Andro

Né en 1958, Jean-Bernard Andro a obtenu un Doctorat de médecine en 1984 à Paris V, puis des diplômes de médecine tropicale, d’hématologie parasitaire et de coprologie parasitaire à Paris VI. Il a réalisé sa thèse sur la lèpre au Maroc.

Après 3-4 ans dans le domaine de la médecine, Jean-Bernard Andro a changé de direction vers l’audiovisuel. Il est assez rapidement devenu auteur-réalisateur de documentaires, et en a réalisé plus d’une vingtaine sur des sujets de société très variés dont certains à teneur scientifique comme le psychotraumatisme ou la longévité. Ses documentaires ont été diffusés par la plupart des grandes chaînes : France 2, France 3, Canal +, M6, Arte, LCP. 

En parallèle, il a réalisé diverses émissions télévisuelles plus « grand public » comme "les Guignols de l’Info" ou « Un livre, un jour ».

Depuis 4 ans, Jean-Bernard Andro réalise le magazine de 26 mns « Square Idée » diffusé sur Arte, basé sur l’opposition de l’interview d'un français avec celle d'un étranger autour de thèmes pointus et prospectifs dans tous les domaines : politique, scientifique, sociétal etc. 

Il est également Journaliste membre du comité média scientifique de la revue depuis Juin 2020.

Jérôme Greneche

Jérôme Greneche

Journaliste scientifique, docteur en psychologie cognitive et auteur-réalisateur, j'explore l'univers des sciences à travers diverses approches de vulgarisation : dans la presse écrite, mais également en images via la réalisation de reportages et de films documentaires. Biologiste, je me suis également spécialisé dans le comportement des primates avant de décrypter le cerveau humain, à travers une approche pluridisciplinaire. Conférencier passionné de faune sauvage et curieux des innovations technologiques, je partage mon expérience pour informer le grand public sur le rôle de la recherche scientifique dans nos sociétés et notre environnement, plus particulièrement dans la protection de la biodiversité mais également sur les questions de société et de santé publique. A l'issue d'une formation scientifique approfondie en biologie, éthologie, psychologie cognitive et neurosciences, j'ai enseigné à l'université de Strasbourg, et mené des projets de recherche pendant 8 ans à la fois sur la communication et l'intelligence sociale des primates mais également sur le sommeil, la vigilance et la mémoire chez l'humain.

Il est également Journaliste membre du comité média scientifique de la revue depuis Juin 2020.

Francesca Sacco

Francesca Sacco

Francesca Sacco est journaliste professionnelle spécialisée dans l'investigation et la vulgarisation scientifique.

Née en 1965, elle a commencé à travailler en tant que pigiste à l'âge de 16 ans, avant d’entreprendre un apprentissage de compositrice-typographe à l'imprimerie Courvoisier, à La Chaux-de-fonds. Formée ensuite à l'Agence télégraphique suisse (ATS) à Berne, elle se spécialise dès 1992 dans les enquêtes sur des sujets originaux et exclusifs, ce qui deviendra sa marque de fabrique. En tant que journaliste indépendante, elle a collaboré à une vingtaine de titres en Suisse romande, en France et en Belgique, dont Le Temps, La Tribune de Genève, la Revue Médicale Suisse et Le Monde.

Elle est également membre du comité média scientifique de la revue depuis Juin 2020.

Sophie Berjot

Sophie Berjot

Université de Reims Champagne-Ardenne.

Juan Manuel Falomir

Juan Manuel Falomir

Université de Genève (Suisse)

Fabien Girandola

Fabien Girandola

Université Aix-Marseille

Jerôme Guegan

Jerôme Guegan

Université Paris Descartes

Valérie Le Floch

Valérie Le Floch

Université Toulouse 2. UFR de psychologie, Laboratoire CLLE, UMR 5263 CNRS.

Jean-Baptiste Légal

Jean-Baptiste Légal

Jean-Baptiste Légal est Maître de Conférences en psychologie sociale à l’Université Paris Nanterre et membre du Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale. 

Ses recherches portent sur : 1) les processus automatiques à l’oeuvre dans l’évaluation et les comportements, 2) les stéréotypes, les préjugés et la discrimination et 3) la motivation et la poursuite de but.

 

Eva Louvet

Eva Louvet

Eva Louvet est Professeur en Psychologie Sociale à l’université de Strasbourg, et membre du laboratoire de Psychologie des Cognitions (LPC-EA 4440).

L’ensemble de mes travaux de recherches actuels s’inscrivent dans le domaine du jugement social, et prennent appui sur les modèles bidimensionnels opposant l’agentisme à la communalité, la compétence à la chaleur, ou encore l’utilité sociale à la désirabilité sociale. Il s’agit de mettre en évidence la façon dont ces dimensions sont utilisées dans différents contextes évaluatifs (milieu professionnel et le milieu scolaire) pour légitimer ou justifier les inégalités de statut ou de réussite.

Pour en savoir plus, suivez ce lien

Estelle Michinov

Estelle Michinov

Estelle Michinov est Professeure de psychologie sociale à l’Université de Rennes 2 et membre du Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C, Université Rennes 2). Elle est co-responsable de l’Axe « Performances, socio-performances et apprentissage » au sein de ce laboratoire. Elle est également co-responsable d’un D.U. Santé et Qualité de Vie au Travail en formation continue. 

Ses recherches portent essentiellement sur : 1) les processus de groupe et performances des équipes de travail, 2) bien-être et satisfaction au travail, 3) facteurs humains et approche psycho-comportementale en milieu médical. 

Pour en savoir plus, suivez ce lien

Patrick Mollaret

Patrick Mollaret

Université de Paris 8

Nathalie Przygodzki-Lionet

Nathalie Przygodzki-Lionet

Nathalie Przygodzki-Lionet est Professeure de Psychologie appliquée à la Justice et coresponsable du Master « Psychologie et Justice » à l’Université de Lille. Directrice adjointe du Laboratoire PSITEC (Psychologie: Interactions-Temps-Emotions-Cognition, ULR 4072), elle est responsable de l’équipe de recherche « Justice et Travail ». Elle est également membre du conseil scientifique de la revue Les Cahiers de la Justice, coéditée par Dalloz et l'École Nationale de la Magistrature.

Ses travaux portent essentiellement sur les processus de jugement (éthique, judiciaire, moral et social), les perceptions de justice/injustice et la souffrance au travail chez les praticiens du droit.

Patrick Rateau

Patrick Rateau

Patrick Rateau est Professeur de psychologie sociale à l’Université de Nîmes et membre du laboratoire pluridisciplinaire CHROME (Détection, Evaluation et Gestion des risques chroniques et Emergents, EA7352, Université de Nîmes) ; ancien président de l’Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale (ADRIPS) ; vice-président de la section 16 (Psychologie et Ergonomie) du Conseil National des Universités.

Ses recherches portent essentiellement sur 1) les approches théoriques et méthodologiques des représentations sociales, 2) la mémoire sociale, 3) les peurs collectives et 4) les liens entre processus socioreprésentationnels et processus sociocognitifs. 

Annique Smeding

Annique Smeding

Université Savoie Mont Blanc

Anna Tcherkassof

Anna Tcherkassof

Docteur en psychologie et maître de conférences à l’université Grenoble-Alpes, Anna Tcherkassof s’intéresse aux émotions et aux comportements non verbaux dans la communication affective, tout particulièrement les expressions émotionnelles du visage humain. Ses travaux portent sur la modélisation de l’interaction émotionnelle en situations ordinaires, tels que les contextes collaboratifs ou ceux de formation distante interactive : interactions interindividuelles, interactions homme─machine (ex. avec des robots collaboratifs), dispositifs experts de reconnaissance émotionnelle faciale automatique… Elle étudie également les processus émotionnels qui participent de l’acceptabilité des nouvelles technologies et de l’acceptation d’innovations technologiques par l’utilisateur. Elle est notamment l’auteur de l’ouvrage Les Émotions et leurs expressions publié aux Presses universitaires de Grenoble.

Claudia Toma

Claudia Toma

Université Libre de Bruxelles (Belgique)

Pascal Wagner-Egger

Pascal Wagner-Egger

Département de Psychologie, Université de Fribourg (Suisse)

Vincent Yzerbyt

Vincent Yzerbyt

Université Catholique de Louvain (Belgique)

facebook