Procédure de soumission d’un article traduit

Trois étapes sont à suivre pour soumettre une traduction d’article originellement publié sur la version anglophone de l’In-Mind.

Choix de l’article à traduire

Pour bien commencer, nous vous conseillons de choisir l’article à traduire avec précautions : (1) choisissiez un article dont la thématique tombe dans vos champs de recherche ou vous est familière ; (2) de plus, une connaissance de la culture anglo-saxonne peut-être nécessaire voire indispensable sur certains des articles choisis ; (3) nous vous encourageons également à choisir un article récent, fort dans le champ théorique concerné, et non redondant avec les articles déjà publiés dans la revue. Ces précautions assureront que votre traduction soit la plus pertinente possible.

Lisez le document d’« aide à la traduction ». Il détaille les attendus d’une traduction et les nombreux pièges à éviter pour ce type de travail.

Déclaration de l’intention de traduction

Une fois votre article choisi, merci de déclarer votre intention de traduction en envoyant à l'adresse suivante, un email muni des éléments suivants :

(1) le titre en anglais de l’article choisi
(2) une traduction provisoire du titre en français (qui pourra être modifiée)
(3) sa date de parution dans le In-Mind anglophone
(4) le lien URL permettant d’y accéder.

Cette déclaration permettra notamment de s’assurer que l’article choisi n’est pas déjà en cours de traduction.

Soumission de l’article traduit

Une fois traduit, le manuscrit soumis sur le site devra :
(1) être envoyé en format Word (.doc, .docx)
(2) être suivi, sur le même document mais séparé par un saut de page, de l’article original
(3) être anonymisé, et (4) comporter des numéros de ligne
(5) Une attention particulière est demandée aux auteurs : l’écriture inclusive n’est pas demandée, les auteurs privilégieront en effet des formes neutres lorsque cela leur est possible (e.g., privilégier le terme « les scientifiques » à celui de « chercheurs » ou « chercheuses »). 

Si vous avez des questions, n’hésitez évidemment pas à nous contacter !

 

Conseils pour la traduction

 

Cher.e.s expert.e.s, ce document a pour objectif de vous aider dans la traduction de vos articles.

L’objectif de la traduction est de rendre accessible un contenu formulé initialement en langue anglaise. Le but est donc de rendre compte de ce contenu, de rendre compte de l’esprit et du raisonnement des auteurs, en suivant globalement la ligne directrice donnée par les auteurs. La traduction mot à mot est donc à proscrire.

Il sera plus facile de réaliser une traduction si le traducteur est familier de la thématique abordée dans l’article original et qu’il connait les principaux travaux traités dans l’article. Ne vous lancez pas seul(e) dans la traduction d’un article si vous êtes très éloigné(e) du champ (à moins d’être un(e) expert(e) en traduction).

Il sera sans doute nécessaire de vous accaparer pleinement le contenu scientifique afin de produire une traduction permettant une lecture fluide. Le travail de traduction pourra par exemple nécessiter de relire un ou des articles cités afin de bien vous approprier les idées défendues dans ces derniers, et pour pouvoir les retranscrire avec vos mots plutôt que dans du mot-à-mot.

Le travail de traduction nécessitera ensuite sans doute de faire preuve de « créativité » en remaniant la structure de certaines phrases ou paragraphes. Il peut s’agir de modifier le nombre de phrases (on peut assembler des informations dans une seule phrase contenues dans la version originale dans davantage de phrases, ou l’inverse par exemple), de supprimer des expressions anglaises ou d’en ajouter des françaises. Il est possible de modifier l’ordre d’agencement des informations au sein d’un paragraphe, de passer de la voix active à la voix passive (ou l’inverse), de passer les auteurs en référence en fin de phrase au début (ou l’inverse), de changer la ponctuation à compléter pour donner l’étendue des possibilités etc… Bref, il s’agit d’abandonner le mot pour aller sur un article en langue française, sur un écrit dynamique permettant une compréhension directe nécessitant peu d’efforts cognitifs pour vos futurs lecteurs.

Pour toutes ces raisons, nous conseillons également de traduire le titre et le premier paragraphe (teaser) après la traduction complète du reste du manuscrit. Il vous sera ainsi plus facile de rendre compte de l’esprit général de l’article dans un langage accessible une fois que vous l’aurez bien en main.

Si vous avez des questions ou souhaitez des exemples de traduction, n’hésitez évidemment pas à nous contacter !

Le comité d’organisation.

facebook